Home > Services dentaires > Chirurgie dentaire > Résection apicale pour les dents de devant ou les dents latérales

Résection apicale pour les dents de devant ou les dents latérales

C’est une technique chirurgicale qui permet l'exérèse de l'apex d'une dent aussi que le tissu osseux infecté, qui peut être précédée ou non par un traitement endodontique correct et l'obturation canalaire avec le comblement rétrograde à l’aide d’un ciment canalaire verre ionomère. Les indications de la résection apicale peuvent être groupées en plusieurs catégories :

-         problèmes qui ne permettent pas le grattage de la surface intérieure des canaux pulpaires et l’obturation correcte

-         problèmes qui tiennent de la restauration prothétique de la dent

-         des fractures horizontales de la racine accompagnées par une nécrose apicale

-         des obstacles sur le canal radiculaire qui ne peuvent pas être enlevés

-         erreurs de procédure dans le traitement endodontique

-         lésions péri-apicales qui ne peuvent pas être guéries par un traitement du canal

Le succès de la chirurgie endodontique varie en fonction du motif auquel elle s’applique. Si on fait référence au traitement des bouchés, souvent une nouvelle intervention n’est plus possible ou on peut pas obtenir des meilleurs résultats en utilisant les méthodes classiques de l’endodontie. Dans le cas où les motifs de l’échec ne peuvent pas être identifiés, l’intervention chirurgicale est plus que nécessaire. Dans quelques cas, le pathogène dans la région péri-apicale doit être enlevé par intervention chirurgicale et même une biopsie est nécessaire pour le diagnostiquer. Si on fait référence aux problèmes anatomiques qui empêchent le succès du traitement endodontique, alors il s’agit de la calcification complète des chambres de pulpe et des canaux radiculaires, courbures radiculaires sévères, canaux radiculaires trop étroits. Quand ce type de problèmes empêche une intervention endodontique correcte, l’avulsion de la partie inguérissable de la racine et le comblement de la cavité sont à conseiller.

Les dents restaurées prothétiquement avec des infections péri-apicales représentent un problème dans le cas ou on essaie un nouveau traitement endodontique. L’accès au canal radiculaire peut compromettre la résistance de la couronne prothétique. De plus, il y a des dents restaurées à l’aide des dispositifs radiculaires (aboutissements métalliques) et dont l’enlèvement pourrait causer une fracture radiculaire. Dans ce cas-ci, la résection apiculaire du tissu infecté et le comblement de la cavité constitue la seul solution pour les sauvegarder. Il arrive parfois qu’après une fracture traumatique de la racine, le fragment apical souffre une nécrose pulpaire. Parce que l’intervention endodontique n’est pas sûre, il faut utiliser l’avulsion chirurgicale après un traitement endodontique de la couronne.

Les canaux peuvent être obturés par des corps étrangers comme les instruments cassés (tenons rompus), matériaux de restauration, fragments des clavettes cassés. Dans le cas des lésions apicales, ces matériaux doivent être enlevés chirurgicalement avec une portion de racine.

Les erreurs  de procédure dans le traitement endodontique sont les obturations incomplètes ou trop grandes, granulomes résiduels (qui peuvent persister même dans les conditions d’un traitement endodontique complet, en formant un kyste qui continue son évolution).

Dans le cas des lésions péri-apicales, le nettoyage et le traitement du canal, sans intervention chirurgicale, peut déterminer mêmes une nouvelle acutisation de l’inflammation chronique à cause de  l’invasion des bactéries de la cavité orale.


 Procédure

 

En général, la résection apicale peut être appliquée sur toutes les catégories des dents mais l’indication doit tenir compte de la morphologie des différentes racines dentaire, leur position en rapport avec la surface osseuse des mâchoires et la relation avec les cavités anatomiques de proximité. Ainsi, l’intervention est limitée pour les deuxièmes molaires supérieures et inférieures, aussi que pour les prémolaires inférieures dont la difficulté opératoire est liée à la proximité aux trous mentonniers et par conséquence au réseau vasculo-nerveux mentonnier (la possibilité de les léser). Cette opération s’emploie fréquemment au fauteuil et ne suppose pas l’utilisation des instruments compliqués. Le type d’anesthésie appliquée est celui local mais dans le cas des patients difficiles ou anxieux, l’anesthésie générale est aussi possible. Même si l’anesthésie est locale, l’intervention n’est pas douloureuse.

Une technique très fréquente est celle de l’incision mucopériosté, qui suppose un décollement mucopériosté et l’ouverture du vestibule osseux. Puis, on fait un perçage de l’os, pour enlever le tissu osseux affecté aussi que l’apex dentaire malade. Le canal dentaire est nettoyé mécaniquement, lavé et puis obturé, en réalisant une obturation à calibre à la vue. Quand le perçage du canal n’est pas possible, on emploie une cimentation au matériau résistent de la cavité résultée après l’enlèvement de la racine. Il arrive que la carence osseuse après l’avulsion du procès pathologique soit trop grande pour la capacité de régénération de l’organisme. Pour stimuler le processus d’ostéogenèse on peut appeler à l’os synthétique ou le bio-os. La suture des bords de la plaie se fait au fil qui ne résorbe et qui sera enlevé après 6-7 jours. Après la résection, les dents doivent être protégées pour une période, en évitent la nourriture dure et la sollicitation par mastication extrême. Une réaction postopératoire est l’apparition de l’oedème local qui ne disparaît pas dans les premières 24-48 heures, puis il commence à se retirer. La persistance de l’oedème, l’acutisation aussi que l’apparition des douleurs après quelques jours constituent les signes d’une complication sceptique. Cela peut être prévenue par une médicamentation adéquate. Dans les conditions où les indications opératoires aussi que la technique sont correctes, la résection apicale est une méthode qui permet sauver des dents autrement enlevées par extraction. C’est une procédure qui devrait être plus populaire parmi nos collègues et plus popularisée parmi nos patients. Dans les cas rares où une dent ne répond pas au traitement du canal, l’essai de traiter de nouveau la racine à l’intermède du canal est nul. La seule option qui peut sauver la dent est l’intervention chirurgicale à la racine –c’est à dire, la résection apicale. De plus, c’est un fait notoire que le but de la résection apicale est d’enlever l’apex (et le tissu infecté se trouvant autour de celui-ci) de la dent affectée par abcès. Cette procédure offre aussi la possibilité de détecter les fractures de la racine dentaire.

Extraction dentaire   |   Extraction des molaires (dents) de sagesse

Cabinet ASTRA

str.Livada Vulturului,nr.10,ap.24,et.2 - in cladire cu Policlinica De Diagnostic Rapid actual Med Life

Program de lucru

Luni-Vineri: 08:00-20:00

Sambata-Duminica: Inchis

Rendez-vous

+40268324225, +40732336825
office@dentalwest.ro

Cabinet Centru

str.Iuliu Maniu,nr.68,sc.A,ap.1 - vis-a-vis de Spitalul Sf.Constantin - linga Xerox Yolans la Tribunal

Program de lucru

Luni-Vineri: 08:00-20:00

Sambata-Duminica: Inchis

Rendez-vous

+40268547156, +40735336825
office@dentalwest.ro

Cabinet Craiter

str.Harmanului ,nr.116 ,bl.12 , sc.A , ap.1 - vis-a-vis de Lidl

Program de lucru

Luni-Vineri: 08:00-20:00

Sambata-Duminica: Inchis

Rendez-vous

+40268539252 , +40726336825
office@dentalwest.ro

Cabinet Centru Civic

B-dul 15 Noiembrie , nr 77 , sc.A , ap.2

Program de lucru

Luni-Vineri: 08-20

Sambata-Duminica: Inchis

Rendez-vous

+40770 995 316
office@dentalwest.ro

Connect with us!